CRÉPAS | Conseil Régional de Prévention de l'Abandon Scolaire Saguenay–Lac-Saint-Jean

Soyons complices de sa réussite

Rôle du parent dans la réussite

Rôle du parent

17 janvier 2014

Parce que nous voulons tous ce qu’il y a de mieux pour nos enfants

Le parent est un pilier de la réussite scolaire de son enfant. Son engagement fait toute une différence. Son influence commence dès la petite enfance et doit se poursuivre jusqu’à la fin de son parcours scolaire menant à un diplôme, quel qu’il soit : secondaire, professionnel, collégial ou universitaire. Son rôle doit s’exercer de différentes façons.

De la naissance…

  • STIMULER le développement de son enfant et de son langage
  • L’ÉVEILLER à la lecture avant l’entrée à l’école : lire 1 petit livre par jour est une bonne façon d’y arriver
  • LUI DONNER DE L’ATTENTION
  • LE METTRE EN CONTACT avec d’autres enfants

La bonne recette avec son tout-petit? Jouer à coucou qui est là? Lire 1 livre par jour. Passer une main dans ses cheveux. Faire un gros câlin par jour. Donner beaucoup d’amour!

…au primaire…

  • S’INTÉRESSER aux APPRENTISSAGES de son enfant
  • L’ENCOURAGER et L’ENCOURAGER encore
  • ÉTABLIR une bonne routine et une bonne discipline
  • VALORISER l’école
  • VEILLER à ce que les devoirs sont faits, L’ACCOMPAGNER si nécessaire, sans toutefois les faire à sa place
  • DÉVELOPPER son autonomie et son sens de l’organisation
  • PARLER avec son enfant, de façon franche et ouverte
  • DISCUTER de son métier, l’amener sur son lieu de travail

La bonne recette avec son petit écolier? Chaque jour, l’encourager. Donner une tape sur l’épaule à l’occasion. Offrir un encadrement constant. Jeter un œil pendant les devoirs. Donner un coup de pouce quand on peut. Demander comment la journée en classe s’est passée. Confier des responsabilités. Parler en bien de l’école. Être là, pour lui, quand il en a besoin.

…au secondaire…

  • S’INTÉRESSER à la vie scolaire de son enfant
  • L’ENCOURAGER toujours, tous les jours
  • LE FÉLICITER pour ses succès et ses améliorations
  • VEILLER à ce qu’il ne s’absente pas de ses cours
  • L’AIDER à mieux se connaître
  • CONTRIBUER à l’éclosion de ses passions, l’inciter à se découvrir à travers des activités parascolaires
  • LE SOUTENIR dans sa quête d’autonomie, de nouveautés et de dépassement
  • LE RESPONSABILISER quant à ses choix et à son avenir
  • PARLER de façon ouverte de ses projets et de l’école, mais aussi de ses relations sociale, de sexualité, de drogue
  • VALORISER l’éducation et la formation
  • L’AIDER à concilier études et travail s’il occupe un emploi, notamment en s’assurant que le nombre d’heure de travail ne nuise pas à ses études

La bonne recette avec son ado? Garder en tête que l’accompagnement et l’encadrement ne s’arrête pas une fois que son enfant passe la porte de l’école secondaire. Encourager et recommencer chaque jour. Parler avec lui d’avenir, de projets, de la vie, sous tous ses aspects, même si la communication est parfois plus difficile à l’adolescence. Essayer d’être un modèle à ses yeux. Superviser le temps consacré aux études, au travail, aux loisirs. Trouver un point d’équilibre entre l’encadrement et l’autonomie. 

…jusqu’au cégep ou à l’université!

  • SOUTENIR son jeune dans son choix de formation et de carrière et la réalisation de ses aspirations
  • L’ENCOURAGER et LE FÉLICITER encore, quand on en a l’occasion
  • MAINTENIR une communication ouverte

La bonne recette avec son adulte en devenir? Apprendre à répondre à divers besoins du jeune sans nécessairement vivre au quotidien avec lui. Être là en cas de besoin. Parler régulièrement. Encourager. Supporter financièrement si possible.